FAQ-FR

Si vous en avez, n’hésitez pas à me contacter par mon guestbook.

Cette page sera – si la Providence du bon Dieu me donnera aussi au futur les possibilités – mise à jour de temps en temps.

Reponse abrégée envoyée à quelqu’une dans une paroisse catholique, qui m’avait donné un mail un peu fâchée à propos de la pub faite pour mon blog:

Et où, en quel message précis aurais-je donné l’impression que je rejette la religion en bloc?

… Je crois le catéchisme, mais je ne sais pas si la prochaine fois que j’entre une église ça sera pour mon salut ou pour ma perdition. Quand je dis “le catéchisme” j’entends par exemple celui de St Pie X ou – sur côté orthodoxe – un caté ukranien lu sur le retour de St Jacques, dans laquelle la seule phrase qui heurtait ma conscience catholique était “procède du Père seul” (sur le St Esprit).

Tu connais la louange des créatures par St François d’Assise? Et tu connais la chanson qu’en a fait Branduardi? Bon, dans cette chanson il n’y avait pas les derniers phrases de St François: “mais malheur à ceux qu’elle trouve dans le péché mortel …”. Pour St François et encore plus pour St Dominic (d’Assise et de Guzmàn) tout à fait comme pour Notre Dame à Fatima, ou pour Sainte Brigitte de Vadstena (de Suède on dit aussi), la damnation, l’enfer, c’est une réalité effrayante.

Il y a différents vois par lesquelles des prètres peuvent trahir les ouailles et les faire perdre. Une est de nier l’enfer, et je remercie tout traditionnaliste – St Pio de Pietrelcina comme Mgr Léfèbvre (j’allais dire St, mais il n’est pas canonisé), pour avoir préservé une théologie où les mots diable et enfer ont encore leur place.

Mais aussi en accablant les fidèles ou plutôt certaines catégories de fidèles avec trop de préconditions pour les moyens ordinaires de faire leur salut, comme l’alternative monastère ou mariage. Comme les jeunes, comme les diagnosticés de maladies mentales – je pense que Susana Maiolo a voulu montrer le Pape ce qu’elle doit endurer fois après fois, et encore redouter pas une fois par an d’une seule “égarée” mais chaque fois que les tensions montent en l’asile où elle se trouve (trouvait?). Je pense que quand les prêtres disent “endurez la psychiatrie, portez-la comme une croix” ça devient facilement une croix trop lourde, une croix qui mène trop souvent au rejet de la croix.

Après ça, entre catholiques (surtout traditionnels) et orthodoxes, j’ai fait des prises de position, qui peuvent sembler contradictoires aux deux. Mais quand je ne suis pas sûr sur un point de catéchisme catho, c’est plutôt le caté orthodoxe qui me semble acceptable que qqc d’autre. Et quand je ne suis pas d’accord avec un point du cathé orthodoxe, c’est avec le caté catholique que je suis d’accord.

Quand je suis en désaccord avec à la fois orthodoxes et catholiques, c’est sur un point où ils ne se basent pas solidemment sur le catéchisme mais sur la pensée moderne. Comme l’acceptation des diagnoses psychiatriques, bien qu’ils savent que ces diagnoses ont évolué et qu’ils concernent plutôt l’usage volontaire ou habituelle des facultés mentales (la morale donc) que les capacités des facultés mêmes*, comme l’acceptation des années en corvé dans l’école pour les non-intéressés, comme l’acceptation des ages montants pour le moyen des mariages et de premiers accouchements.

Je rejette donc assez beaucoup de Gaudium et Spes, mais très peu ou rien de Lumen Gentium.

Hans-Georg Lundahl

*(il y a légitimement une diagnose comme Downs, qui concerne des facultés mentales qui seront toujours au niveau d’un de l’age 7 – 9, mais il n’y a pas de diagnosticer quelqu’un comme schizophrène parce que par exemple il râle aux absents – ce qu’on note comme “hallucination auditoire” et “symptôme typique de schizophrénie”)

C’est quoi exactement un blog?

C’est de l’écriture. Publié sur internet. Dire que “les blogs ne m’interessent pas” c’est dire que l’écriture n’interesse pas. Ou que la publication sur internet n’interesse pas. Ou qu’on préfère, en face de beaucoup d’écrivains indépendants les média déjà établis.

Peut-il avoir une valeur journalistique ou littéraire?

Si l’écriture le peut, le blog le peut.

N’est-ce pas travail au noir?

Ce n’est pas emploi au noir, dans mon cas, car j’écris comme indépendant, et non comme salarié. J’écris, je laisse ceux qui veulent imprimer, je laisse ceux qui veulent donner (et je trouve la page sauvegardé avec mon n° de compte inaccessible pour l’instant, voici quand même le URL!). Et dernière décalaration, faite à Carpentras en 2009, j’ai déclaré cette activité, si ma déclaration n’a pas été accepté, ce n’est pas à la suite d’un quelconque tentatif de cacher mes ressources, c’est pour des raisons de formalisme bureaucratique (je n’avais pas utilisé le formulaire, mais un papier séparé où j’avais noté le URL de mon profil et déclaré en vouloir faire mon pourvivre, mais de n’en pas encore avoir gagné de revenue, ce qu’était exacte.

De toute façon ça m’interesse pas.

Tant que votre choix n’engage que vous-même, d’accord. Parfois j’ai l’impression d’avoir affaire à des gens qui me voudraient discréditer sur le plan de mon activité, ou bloquer les moyens de me verser une recompense financière.

Vous n’êtes pas Musulman, Juif ou Protestant des EEUU?

Non. Ni la barbe, ni le rejet de la prise d’interêt sur les prêts d’argent ne sont le privilège des musulmans. Et les études et écritures prolongées par un pauvre ne sont pas un privilège des Juifs. Et le rejet du Darwinisme et de l’Héliocentrisme/Acentrisme ne sont pas des privilèges des Protestants des EEUU.

Vous n’êtes pas sataniste, gothique ou interessé de heroic fantasy ou de magie? En fait MIVILUDES mêle ces cathégories dans ce texte:

Par ailleurs Internet, lieu privilégié de rencontres pour les satanistes du monde entier est sans conteste le principal vecteur de propagation de cette idéologie. De fait, il existe une multitude de sites français ou anglo-saxons, plus ou moins violents, qui traitent de cette doctrine, proposant des extraits de la bible satanique, des textes, voire des livres reproduits dans leur intégralité, mais aussi des liens vers des sites proches de cette culture, comme la sorcellerie, la démonologie, le vampirisme, la magie, l’univers gothique, le Black Metal.Les blogs abondent en outre de commentaires faits par les internautes, qui dévoilent sans tabou leur amour pour Satan. De nombreux blogs arborent dès leur page d’accueil les thèmes de prédilection de leur créateur : le vampirisme, la décrépitude mentale, les cimetières, le romantisme noir, les scarifications, le Blood Fetishism, le gothique, la dépression, la tristesse, la mort, les envies suicidaires…

Avec plus ou moins deux millions de sites français à gérer, parmi lesquels des milliers faisant directement l’apologie du culte de Satan dans leur titre ou dans leur contenu, Skyrock.com/blog est le premier hébergeur français de blogs. Pour prévenir les abus, sa direction a déjà dû mettre en place une équipe chargée de surveiller en permanence plus de cent trente millions d’articles et de commentaires.

Ainsi le site intitulé « Gothic » est une véritable encyclopédie en ligne sur cet univers renvoyant à une soixantaine de thématiques dont de longues pages sur les messes noires et le satanisme. On mentionnera également l’existence d’un annuaire gothique, structuré en fonction des tendances, www . annuaire-gothique . com.

source, aller page 21 [Miviludes a enlevé le document.]

Observons: avoir un blog n’est pas le privilège des satanistes! J’ai en effet un blog – même plusieurs, mais entre autres celui-ci – et comme bloggueur, je me trouve très probablement mis en échec par le fait que certains lecteur d’un texte de MIVILUDES (ci-dessus) ne connaissent pas le mot blog que par l’intermédiaire de ce texte.

  • Ai-je un blog? La question ne se pose pas.
  • Suis-je sataniste? Non.
  • Suis-je curieux sur la magie? Non. J’ai pas l’intention de pratiquer divinations ou incantations.
  • Suis-je goth? Oui, selon certains. Une vie pas totalement bourgeoise, un débat assez libre, ça m’interesse. Je viens d’ailleurs d’être expulsé d’une communauté en ligne de type goth, parce que j’avais trop ouvertement soutenu le christianisme, comme vérité et comme continuité culturelle de Danemark.
  • Suis-je interessé de heroic fantasy? Oui, si par ça vous entendez JRRT, dont les écrits contiennent précisement pas mal de mises en garde contre que ça soit la magie (Saruman et Denethor commence avec une bonne intention choisissent la divination comme moyen, finissent comme très mauvais) ou même le satanisme (les neuf mortels ayant vendu leurs âmes à l’être diabolique de ces récits), en plus très marqués et très omniprésents dans cette œuvre.

Suis-je un poverello comme St François?

Voici ce que disait une amie sur facebook à propos de se rouler dans les orties:

“St François était lui-même et ce qui lui était nécessaire et bon ne l’est pas pour moi. Chaque personne doit vivre sa propre vie.”

À quoi je viens de repondre:

MERCI

Très bonne reponse aux gens qui voudraient me faire vivre en Il Poverello II, mais vraiment!

Ou peut-être fraticello?

Non. Je ne prétends pas que la propriété privé soit illicite en soi ou pour un chrétien.

________________________
SUCCESSFULLY CACHED

http://hglundahlsblog.blogspot.com/p/questions-poser-ou-objections-faire.html

Please use the URL http://www.webcitation.org/6YoToX1vV to access the cached copy of this page